Perche Nature - Perche et Vallée du Loir -
Association d’étude & de protection de la Nature dans le Perche & la Vallée du Loir

Herpétologie

Inventaire des Amphibiens et Reptiles du Loir-et-Cher

Le CDPNE, Loir-et-Cher Nature, Perche Nature et Sologne Nature Environnement ont animé et coordonné 8 années de prospections à la recherche des amphibiens et des reptiles sur les 192 communes du département. Ce collectif présente le résultat de cette enquête communale dans « Amphibiens et reptiles du Loir-et-Cher ». 400 personnes ont apporté leur concours dans la collecte des données, dans la rédaction ou dans les illustrations.

Cette publication n’aurait jamais vu le jour sans les aides financières du Conseil Départemental du Loir-et-Cher, et de l’Etat par le Fonds National d’Aménagement et de Développement du Territoire. La Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement a suivi le projet.

Dans cet ouvrage de 262 pages, après la présentation du Loir-et-Cher, l’herpétofaune fossile, l’historique de la découverte des reptiles et amphibiens du département, différents bilans, vous découvrirez les 32 espèces « locales » auxquelles il faut ajouter 4 tortues et 1 serpent exotiques. Près de 150 photographies et dessins pour la très grande majorité réalisés en Loir-et-Cher viennent illustrer les textes.

Ce livre vous permettra de mieux connaître le patrimoine naturel communal et départemental, d’appréhender les menaces et les enjeux qui pèsent sur les différentes espèces de cette faune locale si particulière de « rampants ».

Vous pouvez vous procurer cet ouvrage collectif, au prix de 15 €, auprès de Perche Nature.

IDAR

Sensibilisation aux crapauds

Dans le cadre de la valorisation de l'association "Mieux vivre à Ligny-sur-Canche" la fondation Nicolas Hulot a réalisé une vidéo sur la sauvegarde des amphibiens, en particulier à travers une animation à destination des scolaires.

Perche Nature a contribué à la réalisation de ce court métrage en complétant la vidéo par des images tournées lors d'une animation scolaire à l'étang de Courtiras à Vendôme.

 

Inventaire Départemental des Amphibiens et Reptiles du Loir-et-Cher

Le point sur l’inventaire des reptiles et amphibiens du Loir-et-Cher :

Les prospections en Nord Loir-et-Cher étant déjà bien avancées, nous avons de plus en plus de difficultés à améliorer les cartes de présence des différentes espèces. La météo du printemps et de l’été peu favorable à la recherche des reptiles n’a pas permis une évolution significative de leurs cartes de répartition… Ainsi, nous n’avons pas progressé dans la recherche du Lézard agile ; la Vipère n’a toujours pas été observée sur toutes les communes de notre zone d’étude… En 2014 nous n’avons recueilli que 76 données de serpents, quand en 2013 nous en avions 113 !

Cependant, en 2014, avec pratiquement 1000 données enregistrées, notre inventaire a encore bien progressé :

Nous avons réussi à finaliser la carte de répartition communale de la Grenouille verte. Ainsi, pour le nord du Loir-et-Cher, trois espèces (Crapaud épineux, Lézard des murailles et Grenouille verte) possèdent désormais des cartes de répartition entièrement remplies. Pour information, sur l’ensemble du département, le Lézard des murailles est la seule espèce dont la présence a été prouvée sur toutes les communes.

2014 restera aussi marquée par trois belles découvertes :

Nous avons observé un Sonneur à ventre jaune de 2 ou 3 ans sur un nouveau site. Cette observation reste mystérieuse : comment ce jeune et unique individu est-il arrivé là ?

Le Triton ponctué est devenu bien rare en vendômois : depuis 2003 nous ne le recontactons plus sur les 7 stations où nous le connaissions ! En 2014, nous avons observé un individu sur la commune de Lancé. Avec l’autre donnée réalisée en 2012 sur Gombergean, l’espèce ne semble subsister en Nord Loir-et-Cher que dans les bois situés entre ces deux communes.

Avec l’observation d’une Grenouille rousse en fin d’été 2014 sur Saint-Avit, nous précisons la répartition en Nord Loir-et-Cher de cette espèce : elle est désormais connue sur Souday, Le Plessis-Dorin et Saint-Avit.

Avec 2015, cet inventaire communal des reptiles et amphibiens du Loir-et-Cher entrera dans sa dernière année de prospection. Nous concentrerons nos recherches, sur les communes du département ayant moins de 9 espèces (moyenne communale départementale en 2013) : seront concernées sur notre zone d’étude les communes de : Tourailles (5 espèces), Baigneaux (6 espèces), Rhodon (7 espèces), Sainte-Gemmes (8 espèces) et Villemardy (8 espèces).

Merci aux 45 personnes qui ont contribué par leurs observations ou leur aide à faire progresser cet inventaire en 2014…

 

triton ponctue

© M. Gervais

Sonneur à ventre jaune

sonneur2 F.Laurenceau

Bombina variegata © F. Laurenceau

 

      Le nord du Loir-et-Cher accueille depuis plusieurs dizaines d’années un petit crapaud très discret et extrêmement rare dans la région. Cet amphibien, à la pupille en forme de cœur, porte le nom de Sonneur à ventre jaune.

      Depuis 1985, l’association réalise des actions de protection sur cette unique station du département afin de la maintenir et, si nécessaire, de la renforcer. Ainsi, des chantiers nature sont mis en place annuellement, pour éviter la fermeture du site et le comblement des mares, très défavorable à cette espèce des milieux pionniers.

Nous réalisons également un comptage régulier des individus pour connaître l’état de conservation de la population et en orienter la gestion si nécessaire. Pour cela, plusieurs passages sont effectués entre les mois d’avril et de septembre (période d’activité du crapaud) et chaque individu attrapé est identifié grâce aux dessins très singuliers présents sur son ventre.

       Pour l’année 2013, 16 individus ont été dénombrés, parmi lesquels un premier avait été observé en 2002, cinq en 2003, un en 2005 et un en 2006. Certains crapauds ont donc plus de dix ans ! Egalement trouvés cette année-là : huit jeunes individus qui nous permettent de penser à un bon renouvellement de la population. Cette reproduction a probablement été facilitée par la création de trois nouvelles « ornières artificielles » en 2012 à partir de fûts coupés en deux et remplis d’eau.

Le suivi de 2014 nous permettra de confirmer ou non les dernières tendances ! 

 

sonneur Sandrine.Boileau           Sonneur à ventre jaune © S. Boileau