Perche Nature - Perche et Vallée du Loir -
Association d’étude & de protection de la Nature dans le Perche & la Vallée du Loir

Actualités

Avec le soutien de la Région Centre, de la Fondation Banque Populaire Val de France et du Conseil Général de Loir-et-Cher, Perche Nature lance pour l’année 2015 le projet « restauration du corridor écologique Mare ».

Les mares, étendues d'eau de faibles surface et profondeur, constituent un écosystème unique et servent de refuge à de nombreuses espèces animales et végétales.
A l’heure où nous prenons conscience de l’intérêt de préserver les zones humides et leurs milieux associés, les mares, en milieu en agricole et dans les villages, prennent une dimension toute particulière pour le maintien des espèces inféodées aux milieux humides.
Malheureusement leur atterrissement naturel et leur évolution vers le stade terrestre par manque d’entretien et d’information, ainsi que l’aménagement du territoire et du changement des pratiques agricoles, ont fait perdre à de nombreux pays industrialisés 50 à 90 % de leurs mares.
Entre 30 et 40 % des mares ont disparu depuis 1950 en France et leur effectif est dix fois moins élevé qu’au début du siècle dernier.
Dans le nord du Loir-et-Cher des amphibiens tels que les Sonneurs à ventre jaune (Bombina variegata), les Pélodytes ponctués (Pelodytes punctatus) et plusieurs espèces de tritons sont directement impactées par ce remodèlement du territoire.


Les outils tels que le Schéma Régional de Cohérence Ecologique, et à l’échelle de notre association la trame verte et bleue du pays vendômois, contribuent à orienter des actions en
faveur des continuités écologiques.

ph-marais-brayes


Face à la disparition inquiétante des mares et des espèces associées (amphibiens, invertébrés aquatiques, macrophytes…), ce projet vise à maintenir un réseau de mares cohérent sur 5 communes : Baigneaux, Mondoubleau, Sargé-sur-Braye, Sougé-sur-Braye, La Chapelle-Enchérie et Savigny-sur-Braye.
Ces collectivités et les propriétaires privés bénéficieront de l’appui technique des spécialistes de Perche Nature. Les phases de diagnostics des mares auront lieu de mars à mai, notamment afin d’inventorier les amphibiens présents. Des conseils de gestion seront prodigués à ces occasions et pourront être appliqués dès le mois d’août. Les bénévoles et salariés de Perche Nature réaliseront ainsi des chantiers de restauration ou de création de mares jusqu’au mois de septembre.
Le bilan des actions effectuées sera communiqué au fur et à mesures dans des articles de presse mais aussi à travers la feuille de liaison, le bulletin annuel et le site internet de l’association.
Les objectifs attendus de ce projet d’ampleur est de permettre le retour de certaines espèces menacées comme le très rare Sonneur à ventre jaune, les tritons et les espèces inféodées à ces zones humides. Il permettra également de sensibiliser le public à la préservation de ces milieux, à leur importance pour la préservation de la biodiversité et aux pratiques de gestions adaptées pour leurs conservations.

 

logo centre                              FBPVF                              logo loiretcher

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir