Perche Nature - Perche et Vallée du Loir -
Association d’étude & de protection de la Nature dans le Perche & la Vallée du Loir

Ornithologie

La forêt de Fréteval, l'un des plus grands massifs forestiers présent sur le territoire (environ 3800 ha), fait office d'habitat pour de nombreuses Chouettes hulottes (Strix aluco) qui apprécient ce type de biotope. Perche Nature y effectue alors des suivis réguliers depuis des années et accumule les données d'observation pour cette espèce.

Toutefois, les surfaces boisées de ce massif se transforment petit à petit en favorisant les essences résineuses plutôt que feuillues. La Chouette hulotte ayant besoin de cavités dans des vieux arbres pour sa reproduction, les résineux lui convienne moins de par leur cycle d'exploitation forestière plus courte.

Cette problématique a donc mené Perche Nature à l'élaboration du projet "La Chouette hulotte", en partenariat avec CNP assurances, le principal propriétaire du massif forestier. Ce partenariat est aussi mené avec la Société Forestière de la Caisse des Dépôts, gestionnaire de la forêt de Fréteval.

Le projet consiste à évaluer le succès reproducteur de l'espèce au sein du massif forestier, à l'aide de nichoirs artificiels. Ces derniers sont présents depuis les années 80 sur le site, et la fabrication de certains ont récemment été financés par CNP assurances. D'anciens suivis consistaient à évaluer le taux d'occupation des nichoirs installés, mais ne donnaient pas ou peu d'indication sur le succès reproducteur de l'espèce dans le massif forestier.

 

L'année 2015 a donc été propice à des suivis plus conséquents grâce à ce partenariat, afin d'évaluer l'état de la population de la Chouette hulotte au sein du massif de Fréteval. La nouveauté de cette année est donc l'étude du succès reproducteur de l'espèce au sein des nichoirs installés. Des paramètres de ponte, d'éclosion et de survie des jeunes sont donc pris en compte pour ce suivi.

Pour cette année, sur les 33 oeufs pondus lors de la reproduction, 18 jeunes ont survécu. Le succès de reproduction a donc été estimé à 55%. Cette année étant la première où ces paramètres ont été pris en compte, il est crucial de continuer ce suivi sur plusieurs années afin d'aboutir à une tendance de l'évolution du succès reproducteur de la Chouette hulotte dans ces nichoirs. Afin de limiter l'influence des facteurs biotiques et abiotiques sur les résultats obtenus, plusieurs années de partenariat seront nécessaires avant de tirer des conclusions sur l'état de la population de chouettes à Fréteval.

 

 

   

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir