Perche Nature - Perche et Vallée du Loir -
Association d’étude & de protection de la Nature dans le Perche & la Vallée du Loir

Actualités

Perche Nature a besoin de vous !

Depuis 2011, le Crédit Agricole Pyrénées-Gascogne a fondé un service solidaire permettant aux entreprises de faire des dons aux associations locales. Ce système, baptisé Tookets, fonctionne sur la base du volontariat des entreprises qui peuvent s’y abonner. Celles-ci peuvent alors distribuer des Tookets à leurs salariés ou à leurs clients, qui eux-mêmes peuvent les verser aux associations de leur choix également inscrites au programme. Les associations peuvent alors transformer les Tookets acquis en euros en contactant les entreprises concernées. Aujourd'hui, ce projet concerne tout le territoire national.

Ce service s’apparente alors au mécénat, à la différence que ce sont les particuliers, plutôt que l'entreprise, qui décident directement quelles associations recevront des dons. Ainsi, les Tookets permettent de tisser des liens entre entreprises, particuliers et associations d’un même territoire sur le principe de la coopération.

Il existe différentes méthodes pour acquérir des Tookets en tant que particulier, selon les entreprises, commerces ou marques participant à ce programme. Plus d'informations sur le site https://www.tookets.com/ .

Si vous disposez de Tookets et que vous souhaitez en faire un don à Perche Nature pour garantir le fonctionnement de l’association et l’efficacité de ses actions, rejoignez-nous ci-dessous !

Un petit guide pratique de fonctionnement est disponible sur le lien suivant, pour accéder à son compte après l’acquisition de Tookets et pour pouvoir les distribuer aux associations :

https://www.tookets.com/support/wp-content/uploads/2013/05/Tookets-Particuliers.pdf

 

Toute l'équipe de Perche Nature vous remercie d'avance pour vos dons !

Pour toute question complémentaire sur les Tookets ou sur les dons, contactez-nous :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Observatoire des vers luisants

Un projet participatif : L’Observatoire des Vers Luisants

1. C’est quoi un ver luisant ?

Pour tout le monde, un ver luisant, c'est une tache de lumière verte qui embellit nos soirées d'été ! Mais peu d'entre nous avons été regarder de plus près l'insecte pour savoir à quoi il ressemblait ! Il est doté d'un corps assez mou, sans aile, juste soutenu par trois petites paires de pattes, avec des antennes si petites qu'on ne les distingue pas toujours très bien. Ses couleurs sont plutôt ternes, d'ordinaire du brun et un rose sale. S'il ne portait pas au bout de son abdomen ce bijou de lumière, il est certain qu'il passerait inaperçu aux yeux de tous ! D'ailleurs, il faudrait plutôt dire " elle ", car le mâle n'a pas cet apparat de lumière ! Lui, possède une paire d'ailes et vole à la recherche d'une lumière lui signalant la présence de femelles. Cet insecte a beau être discret, il n'en constitue pas moins un auxiliaire précieux du jardinier. En effet, ses mets préférés sont les escargots et les limaces ! Il existe une confusion fréquente entre " vers luisants " et "lucioles" qu’il convient de lever ici. Ces insectes font partie de sous-familles bien distinctes ; chez les premiers, ce sont les femelles au sol qui émettent de la lumière, tandis que chez les secondes, mâles et femelles volent et émettent de la lumière.

versluisant4

Est-ce que je peux participer ?

Si vous habitez en France, c'est bon, vous pouvez participer ! Et des vers luisants, il y en a partout, même s'ils sont bien plus abondants dans certaines régions que dans d'autres. Vous pouvez participer même si vous n'avez vu aucun ver luisant dans votre jardin car l'absence de ver luisant est une information aussi importante que sa présence. Il est possible de vous impliquer dans l'observatoire au travers de l'un de ces volets :

• Pour le public non spécialiste, une démarche participative au travers de laquelle on relève la présence ou l'absence de l'insecte dans les jardins, mais aussi à l'extérieur avec des "missions spéciales" ; l'objectif à terme est de répondre à des questions simples concernant la pollution lumineuse, l'effet de la fragmentation des habitats, l'usage des phytosanitaires, ...

• Pour le public naturaliste, avec des identifications, à l'espèce ou au groupe d'espèces ; l'objectif est de renseigner la distribution des espèces, leur écologie et leur phénologie.

 

versluisant3

2. Je veux participer immédiatement !

 Saisir une donnée en ligne

 

3. Un projet pour toute la France !

L'Observatoire des Vers Luisants est un programme du Groupe Associatif Estuaire et d'Asterella, son partenaire pour tous les sujets qui touchent à la biodiversité en métropole. Le Groupe Associatif Estuaire (GAE) défend depuis plus de vingt ans l'idée qu'une conciliation des intérêts humains et environnementaux est indispensable pour permettre un développement intégré et durable des activités anthropiques, garantissant ainsi la pérennité des équilibres écologiques. Le GAE est une fédération qui regroupe dix structures partageant cette charte éthique, mais d'activités et de nature diverses ; allant d'un pôle sur les cultures marines à l'éducation environnementale des enfants, en passant par un réseau participatif rassemblant les entomologistes francophones (Tela-Insecta). Le Centre National de la Recherche Scientifique, et plus précisément Labocea-CNRS, a décidé de s'associer au GAE dans la mise en place de l'Observatoire. En effet, les données récoltées dans le cadre de ce programme seront exploitées et intégrées à différentes études menées par le CNRS. Ce programme regroupe plus de 70 partenaires associatifs, dont Perche Nature !

A noter : Les vers luisants sont des vedettes internationales ! Nous ne sommes pas les seuls à nous intéresser aux vers luisants : Au moins cinq autres pays européens (Belgique, Espagne, Portugal, Royaume-Uni et Suisse) ont également leur observatoire. Nous tentons de poser avec eux des bases communes pour une démarche scientifique et participative homogène. Des données comparables permettront d'aller plus loin dans notre démarche, et d'adosser notre observatoire à une future plateforme européenne.

versluisant2

74 partenaires

 

CNRS    ObservatoiredesVersLuisants    GroupeAssociatifEstuaire

Consultation sur l'eau

Quelles actions pour l’eau, les inondations et le milieu marin ? Vous pouvez donner votre avis jusqu’au 18 juin 2015. L’eau est l’affaire de tous, votre avis compte !

Tous les citoyens, tous les organismes (collectivités, associations, groupes…) peuvent participer aux prises de décisions dans le domaine de l’eau.

Aujourd’hui, le comité de bassin et l’État souhaitent connaître votre avis sur les actions à mener pour gérer l’eau, prévenir les risques d’inondation et préserver le milieu marin.

Ils ont élaboré trois documents qui décrivent les objectifs et les actions à mener, c’est sur ces documents que vous êtes consultés.

 

A l'occasion de cette consultation, Perche Nature organise un "jury citoyen" dans le but d’émettre un avis concerté d'un groupe d'une dizaine de personnes formé au préalable sur cette thématique. La fédération Nature Centre est venu former les volontaires le 14 mars 2015 à Naveil. Les prochaines réunions ont lieu d'avril à mai 2015.

Une restitution finale, avec l'intervention d'institutions pour expliquer le projet de SDAGE 2016-2021 (Schéma Directeur d'Aménagement et de Gestion des Eaux), aura lieu le mercredi 10 juin à 19h, salle Condita, à Naveil. (Entrée libre)

 

Donnez votre avis :

http://www.prenons-soin-de-leau.fr/cms/accueil/le-bon-etat-des-eaux/votre-avis-sur-leau/donnez-votre-avis.html

 

PUBLI banniere

 

 

 

Restauration du corridor écologique Mare dans le Perche Vendômois et la Vallée du Loir

Avec le soutien de la Région Centre, de la Fondation Banque Populaire Val de France et du Conseil Général de Loir-et-Cher, Perche Nature lance pour l’année 2015 le projet « restauration du corridor écologique Mare ».

Les mares, étendues d'eau de faibles surface et profondeur, constituent un écosystème unique et servent de refuge à de nombreuses espèces animales et végétales.
A l’heure où nous prenons conscience de l’intérêt de préserver les zones humides et leurs milieux associés, les mares, en milieu en agricole et dans les villages, prennent une dimension toute particulière pour le maintien des espèces inféodées aux milieux humides.
Malheureusement leur atterrissement naturel et leur évolution vers le stade terrestre par manque d’entretien et d’information, ainsi que l’aménagement du territoire et du changement des pratiques agricoles, ont fait perdre à de nombreux pays industrialisés 50 à 90 % de leurs mares.
Entre 30 et 40 % des mares ont disparu depuis 1950 en France et leur effectif est dix fois moins élevé qu’au début du siècle dernier.
Dans le nord du Loir-et-Cher des amphibiens tels que les Sonneurs à ventre jaune (Bombina variegata), les Pélodytes ponctués (Pelodytes punctatus) et plusieurs espèces de tritons sont directement impactées par ce remodèlement du territoire.


Les outils tels que le Schéma Régional de Cohérence Ecologique, et à l’échelle de notre association la trame verte et bleue du pays vendômois, contribuent à orienter des actions en
faveur des continuités écologiques.

ph-marais-brayes


Face à la disparition inquiétante des mares et des espèces associées (amphibiens, invertébrés aquatiques, macrophytes…), ce projet vise à maintenir un réseau de mares cohérent sur 5 communes : Baigneaux, Mondoubleau, Sargé-sur-Braye, Sougé-sur-Braye, La Chapelle-Enchérie et Savigny-sur-Braye.
Ces collectivités et les propriétaires privés bénéficieront de l’appui technique des spécialistes de Perche Nature. Les phases de diagnostics des mares auront lieu de mars à mai, notamment afin d’inventorier les amphibiens présents. Des conseils de gestion seront prodigués à ces occasions et pourront être appliqués dès le mois d’août. Les bénévoles et salariés de Perche Nature réaliseront ainsi des chantiers de restauration ou de création de mares jusqu’au mois de septembre.
Le bilan des actions effectuées sera communiqué au fur et à mesures dans des articles de presse mais aussi à travers la feuille de liaison, le bulletin annuel et le site internet de l’association.
Les objectifs attendus de ce projet d’ampleur est de permettre le retour de certaines espèces menacées comme le très rare Sonneur à ventre jaune, les tritons et les espèces inféodées à ces zones humides. Il permettra également de sensibiliser le public à la préservation de ces milieux, à leur importance pour la préservation de la biodiversité et aux pratiques de gestions adaptées pour leurs conservations.

 

logo centre                              FBPVF                              logo loiretcher