Perche Nature - Perche et Vallée du Loir -
Association d’étude & de protection de la Nature dans le Perche & la Vallée du Loir

Actualités

Le lombricompostage

C’est quoi le lombricompostage ?

Le lombricompostage est un processus de décomposition assez proche du compostage classique mais aidé par un acteur : le lombric.

Installés dans un bac au début puis plusieurs par la suite, les lombrics travaillent pour réduire les déchets en terreau et en thé de compost.

Un lombricomposteur est fait ainsi :

-          Un premier bac permet de démarrer avec une poignée de ver (Eisenia foetida, Eisenia Andrei ou Eisenia Hortensis) que l’on peut trouver sur internet ou récupérer chez des connaissances ayant déjà un lombricomposteur. Ensuite, on y dépose les déchets selon les règles indiquées dans note guide (voir dans les documents téléchargeables du site internet).

-          Lorsque ce bac est plein placer un second bac sur le dessus, les vers vont ainsi remonter par eux-même vers le nouvel emplacement et continuer leur décomposition. Ils pourront passer de l’un à l’autre grâce à de petites ouvertures situées sur le fond des bacs.

Les bacs peuvent être empilés jusqu’à récupération du terreau dans le premier bac, qui redeviendra ainsi disponible pour être déposé sur le dessus du lombricomposteur.

lombricomposteur

Les lombrics

Ce sont des vers rouges qui vivent dans les vingt premiers centimètres de terre, là où la matière en décomposition est la plus présente, contrairement aux vers de terre dont on a l’habitude.
L’avantage des espèces citées précédemment est qu’en plus d’être adaptées aux conditions du lombricompostage, elles se reproduisent très rapidement. En effet, la population peut doubler en seulement 2 ou 3 mois ! La quantité de vers influencera la quantité de déchets que l’on peut déposer dans le bac car ces petits annélides sont capables de dévorer l’équivalent de la moitié de leur poids par jour !

Ils sont actifs jour et nuit, ne possèdent ni yeux ni dents mais quatre cœurs et une bonne résistance. Néanmoins quelques règles sont à suivre pour permettre leur maintien.

Comment réussir son lombricompost ?

Au démarrage du compost, il ne faut pas mettre trop de déchets. Il faudra environ 4 à 6 semaines pour que les vers s’adaptent à leur milieu, les premiers déchets peuvent être déposés après une semaine.

Il faut toujours veiller à déposer un poids de déchets relatif au poids de vers récupérés. Avant leur arrivée, le bac peut être préparé en ajoutant une litière composée de terreau (attention aux engrais ou traitement pouvant être contenus dans le terreau du commerce) et de carton/papier déchiqueté et mouillé.

L’avantage du lombricomposteur est qu’il ne nécessite pas un grand espace, il est tout à fait possible de le mettre à l’intérieur, sur un balcon ou encore une petite cour. Il est important de surveiller la température, les vers ne survivent pas au-dessus de 30°C ni en dessous de 0°C, entrent en hivernation en dessous de 5°C et ont une activité ralentie en dessous de 15°C. Selon les saisons vous pourrez alors être amené à déplacer les bacs.

La règle primordiale pour la réussite du lombricompostage est d’ajouter des déchets de petite taille, il suffit de les broyer ou simplement de les découper en petits morceaux de quelques centimètres maximum. Cela permet une décomposition bien plus rapide et donc une diminution des risques de pourriture.

Pour conserver un environnement équilibré aux vers, tout comme le compost, il faut alterner les déchets secs et humides et mélanger les déchets carbonés aux déchets organiques.
Les lombrics sont très friands du marc de café ou des coquilles d’œufs !

Le dispositif de lombricompostage peut être acheté dans le commerce ou bien fabriqué maison à l’aide de bacs de gerbage ou de bois.

Le thé est un fertilisant très efficace pour le jardin ou encore les plantes d’intérieur !

Même si ce type de compostage parait plus pointu, il est très utile lorsque l’on a un petit espace et très ludique pour la famille puisqu’il repose sur l’élevage de petits êtres vivants !

guide compost 2

 Vous trouverez toutes les consignes du nourrissage des lombrics à la fin de notre guide du compostage, dans la rubrique documents téléchargeables sur notre site internet.